« Le surréalisme, c'est moi !  ».

« Le surréalisme, c’est moi ! ». Cette formule de Dalí s’est révélée prophétique: Dalí est devenu le plus célèbre et le plus admiré des surréalistes et son iconographie fait, depuis longtemps déjà, partie de l’imaginaire collectif.

 

Dalí incarne la transgression, la liberté, la révolte, la capacité à gommer les frontières entre l’art et la réalité quotidienne. Dans le domaine artistique, il est également connu pour être le créateur de la méthode paranoïaque-critique, une méthode irrationnelle de connaissance de la réalité qui utilise les images doubles, ou invisibles, et renvoie aux phénomènes de perception ou d’interprétation de la réalité, une réalité plus complexe qu’il n’y paraît aupremier abord.

 

L'EXPOSITION

Le paysage du Dalí surréaliste est au même temps réel et onirique, photographique et mélancolique, concret et paranoïaque. Au moyen du paysage représenté dans son œuvre, nous pouvons configurer le surréalisme de DalíSuivant André Breton, Dalí le définit ainsi : « Surréalisme : automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ». Un surréalisme qui propose une incursion dans des zones du subconscient, revendiqué notamment par Freud. Un subconscient que Dalí présente de manière précise, avec une dose de réalité et même d’hyperréalité

 

Homme à la tête pleine de nuages ​​est l’œuvre métaphorique qui inaugure l’expositionDans ce cas, un homme intégré dans le paysage, dans le ciel. Un homme-fenêtre qui nous offre une ouverture vers l’extérieur, fusionnant le subconscient avec une réalité tangible. Dans ces 12 huiles de Dalí, on peut souligner les « éléments énigmatiques » et les paysages qui rendent uniques ses œuvres, qui suscitent de la curiosité et de l’attiranceCes paysages provoquentOn peut parler d’appareils, de perspectives et d’ombres allongées, des concepts visible-invisible, de cyprès, d’objets surréalistes fétichistes, de spectres et de fantômes, de Freud et de la psychanalyse, de la perception et de la capacité de regarder. De lectures ouvertes avec multiples significations, qui sollicitent toujours de la participation et du regard du spectateur pour les configurer.  Nous pouvons parler, en bref, du surréalisme de Dalí, un surréalisme qui se prolonge tout au long de sa carrière artistique et qu’on veut signifier avec Poésie d’Amérique, une œuvre éclectique, classique et aussi surréaliste. 

MULTIMÉDIA

Nous vous invitons à cliquer ci-dessous pour accéder à la liste complète de « Minutes de Surréalisme » (vidéos disponibles en catalan et espagnol). Une collection de vidéos où vous trouverez beaucoup d’information sur les œuvres de l’exposition.

Cette liste s’actualisera périodiquement avec plusieurs contenus.

ALLEZ À LA LISTE DE RÉPRODUCTION

L'EXPOSITION EN IMAGES

  • Exposition Dalí  : « Le surréalisme, c'est moi  ! »
  • Exposition Dalí  : « Le surréalisme, c'est moi  ! »
  • Exposition Dalí  : « Le surréalisme, c'est moi  ! »
  • Exposition Dalí  : « Le surréalisme, c'est moi  ! »
  • Homme à la tête pleine de nuages, c. 1936
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Étude pour « Le miel est plus doux que le sang » , 1926
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Le sentiment de vitesse , 1931
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Éclipse et osmose végétales , 1934
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Eléments énigmatiques dans un paysage , 1934
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Personnage et drapé dans un paysage , 1935
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Singularités , c. 1935
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Composition surréaliste avec personnages invisibles , c. 1936
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Le spectre du Sex-Appeal , c.1934
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Charrette fantôme , 1933
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020
  • Paysage païen moyen , 1937
    © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, VEGAP/Figueres, 2020

Publication

Découvrez les différents domaines et les œuvres qui composent notre exposition. Téléchargez le dossier et préparez votre visite.

 

Textes de:

Montse Aguer , Diréctrice des Musées Dalí

Carme Ruiz , Curatrice en chef de la Fundació Gala-Salvador Dalí

Téléchargez le dossier

Pourquoi visiter l'exposition?

  • « Le surréalisme, c’est moi ! » Paysages hors du temps nous permet de nous enfoncer dans l’imaginaire surréaliste de Dalí. Un imaginaire largement né de son environnement géographique. Un environnement qui le définit et le détermine Montse Aguer Directrice des Musées Dalí
  • L’exposition « Le surréalisme, c’est moi ! » Paysages hors du temps est une opportunité unique pour observer le Dalí surréaliste dans la collection de la Fundació Gala-Salvador Dalí Carme Ruiz Curatrice en chef de la Fundació Gala-Salvador Dalí

#ExpoDalíSurrealista